Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog économique de l'agglomération du Cotentin

Quatre nouveaux projets sur le parc d'activité des Fourches

Les 90 hectares de parcs d’activité communautaires accueillent aujourd’hui environ 160 entreprises et plus de 3 000 emplois. Quatre nouvelles entreprises viennent d’annoncer leur installation sur le parc d’activité des Fourches : l’ACAÏS qui construit son institut médico-éducatif (ce projet implique le transfert de 50 jeunes de 16 à 20 ans, ainsi que des équipes éducatives, soit une vingtaine de salariés), SISTM (service interprofessionnel de santé au travail de la Manche ; 50 salariés), SEFC (société de formation en hygiène et sécurité liée à la CERAP ; 10 salariés) et le CE d’AREVA qui construit actuellement un nouveau bâtiment en remplacement de son bâtiment actuel jugé trop vieillissant.

De gauche à droite devant le futur bâtiment du CE AREVA : Luc Gruson, directeur d’Acaïs accompagné de la directrice de l’IME ; Benoît Arrivé, président de la CUC et Jean-Michel Houllegatte, vice-président de la CUC en charge de l’économie, l’aménagement numérique du territoire, l’enseignement supérieur, la recherche et l’emploi ; Jean-Christophe Héroult, directeur CERAP et SEFC et Eric Martin, directeur départemental du SISTM.

Le Parc d’activité des Fourches affiche un taux de commercialisation de 72 % hors options. Il reste donc moins de 3 hectares à commercialiser sur près de 13 hectares au total. La CUC souhaite anticiper dès à présent les besoins en créant une extension d’environ 5 hectares ouverts aux artisans TPE et prestataires de services. Elle propose des parcelles de superficies variables allant de 1 000 à 5 000 m². 15 à 20 lots devraient ainsi être disponibles d’ici la fin 2016. Les entreprises intéressées peuvent dès à présent se manifester auprès de la CUC pour plus d’information et d’éventuelles pré-réservations.
Un prochain parc d’activité est prévu sur le secteur de Bréquécal (voir plan). Il sera opérationnel  début 2017. Situé à l’Est de Tourlaville et bordé par la rocade sud-est menant au port et à Collignon, ce parc d’activité d’environ 5 hectares proposera une vingtaine de parcelles d’une superficie moyenne de 1 200 m² environ. La proximité du port, l’accès immédiat à la rocade sud-est, le développement des énergies marines renouvelables (EMR), ainsi que celui de la filière Agromer doivent conduire à faire du secteur de Bréquécal un espace d’activités idéalement positionné.

Plan du projet Bréquécal

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :